L’isolation phonique de votre maison basse énergie est essentielle à votre confort. Les nuisances sonores peuvent provenir autant de l’extérieur (circulation routière, transports ferroviaires ou aériens, voisinage…) que de l’intérieur (télévision, bruits de pas, électroménager…).

Le confort acoustique résulte d’une combinaison de plusieurs paramètres comme :

  • Un concept de construction judicieux (entre autres l’absence de ponts acoustiques)
  • Le choix des matériaux
  • La précision de la mise en œuvre et des finitions
  • L’arrangement des locaux (par exemple une chambre à coucher à côté de la cuisine)

Ainsi, le but de l’isolation phonique est d’éviter que le son ne se propage à travers les parois d’une pièce.

Il s’agit de bloquer la pénétration des bruits extérieurs dans le bâtiment, tout en empêchant les bruits intérieurs de s’infiltrer dans les pièces adjacentes.

L’isolation peut se faire selon deux principes différents :

  • Le principe de masse : plus la paroi est lourde, plus elle se révèle isolante.
  • Le principe masse-ressort-masse : deux parois (« masses ») sont séparées par un ressort (air rempli par un isolant) qui absorbe le son et le disperse.

L’isolation par le bois

Pour isoler un bâtiment des moyennes et hautes fréquences (son aigu), il sera préférable d’utiliser des panneaux de bois perforés ou des lames de bois disjointes, qu’on posera sur un isolant.
Pour le traitement des basses fréquences (son grave), on préférera utiliser des panneaux légers en aggloméré de bois.
Voici un comparatif des différents types de bois qui vous aidera dans vos choix :

Type de panneaux en bois Caractéristiques Utilisation
Liège Il provient de l’écorce du chêne-liège, réduite en grains agglomérés à chaud. En panneau, au niveau des dalles, chapes, toitures, murs et plafonds.
En granulés, il est déversé entre les solives des planchers, dans les toitures ou les murs à ossature bois.
Idéal pour les salles de bains, cet isolant offre une bonne résistance à l’humidité.
Fibres de bois Elles sont fabriquées à partir de copeaux, puis agglomérées en panneaux. Pour les cloisons, le plancher, la toiture et les murs.
Ces panneaux s’adaptent à tous les environnements grâce à la diversité de leurs finitions.
Lin Il est constitué de fibres de lin trop courtes pour être
utilisées en tissage.
Excellent isolant contre les bruits aériens.
En vrac, il se glisse facilement entre les solives et dans les endroits peu accessibles.
Parfaitement adapté aux constructions à ossature bois ou bois massif, pour isoler les murs extérieurs et les cloisons.
Chanvre Issu d’une plante à la pousse généreuse.
Associé à la chaux, il offre également une bonne protection contre les rongeurs et les acariens.
En rouleau ou panneau semi-rigide il sert à isoler le toit, les planchers et les murs.
En vrac on le souffle entre les chevrons de la toiture ou les solives d’un plancher.
Mélangé à de la chaux aérienne, il constitue un enduit utilisé pour le remplissage des murs à ossature bois.

A savoir que l’isolation par le bois reste actuellement la solution la plus écologique, et contrairement aux idées reçues n’est pas forcément la plus couteuse.