Le bois matériau incontournable du design

Ce mois-ci vous avez vu au travers de nos articles différentes façons d’utiliser le bois : en construction, en moyen d’expression, en chauffage… Il est maintenant temps de vous le présenter sous un autre aspect : l’ameublement.

Pour ce faire, nous avons sélectionné deux œuvres :

  • La bibliothèque modulable par Sami Ben Jebria de Eyden Design

Au premier coup d’œil il s’agit d’une bibliothèque murale comme on en a déjà vu des milliers. Mais lorsqu’on pousse un peu l’analyse on se rend compte que cette dernière a bien plus à offrir. En effet, nous y retrouvons un lieu d’échange chaleureux, ouvert sur l’extérieur, où l’on peut aussi bien travailler studieusement que bouquiner à plusieurs sur une banquette confortable.

L’étagère Calliope se compose d’une structure en métal et de bois en chêne massif. Cette dernière se dessine ingénieusement autour des deux fenêtres existantes, laissant ainsi passer la lumière naturelle.

Une fois la nuit tombée, des bandes de LEDS dissimulées viennent illuminer l’étagère. L’alcôve centrale est quant à elle équipée de spots incitant le lecteur à dévorer ses livres jusqu’au bout de la nuit. Ces jeux de lumières dont l’intensité est réglable donnent encore plus de profondeur et d’élégance à la pièce.

A chaque extrémité se trouve des coffres à roulettes permettant d’une part de gagner en rangement, mais aussi de disposer d’assises, notamment pour le coin bureau tout à droite.

  • La « table-établi » par Pierre Philippe de Le Design Français

 

Notre second coup de cœur en bois s’est porté sur cette table, peu ordinaire ! Cette création qui fût exposée en septembre à l’occasion de la Paris Design Week en a sans doute séduit plus d’un.

  • Avec ses 6 gigantesques clous en guise de pieds, le moins qu’on puisse dire c’est que la « table-établi » porte bien son nom !

Ses lignes épurées alliées à un jeu d’asymétrie minutieusement mené par le designer lui donne cet aspect de « parfaitement inachevé ». Constituée de bois massif, de clou en laiton miroir et de panneaux de verre gris trempé, cette table peut être considérée comme une œuvre d’art à part entière. Nous terminerons par ces quelques mois de Pierre Philippe :

« Cette table joue sur nos perceptions contradictoires : l’orientation des clous évoque l’instabilité et nos mésaventures que cela rappelle tandis que l’allure globale inspire l’équilibre et la finesse. »

By |2018-11-25T20:06:15+00:0025 novembre 2018|Le kiosque, Architecture, Engineering|