Un robot à la main verte

Vous êtes du genre à pouvoir faire mourir n’importe quelle plante, même un cactus des plus résistants ? Cet article est fait pour vous ! En effet, à défaut d’avoir la main verte, le robot que nous allons vous présenter pourrait bien vous être d’une grande aide.

Hexa, c’est le nom de cet étrange robot intelligent. Avec ses six pattes qui lui donnent l’apparence d’une araignée, il est capable de se déplacer, monter les escaliers de manière totalement autonome, et bonus : il est aussi capable de danser ou faire des vidéos ! Mais au-delà de ses capacités motrices, il est depuis sa dernière version capable de protéger une plante verte placée sur son dos.

Proposé par la start-up chinoise spécialisée en robotique « Vincross », son PDG a proposé cette évolution pour son robot suite à la visite d’une exposition où se trouvait un tournesol mort.
De là, Tianqi Sun s’est dit : « Si seulement ce tournesol avait pu se déplacer un peu, parcourir une dizaine de mètres pour quitter ce coin sombre et rejoindre les autres tournesols, il aurait pu vivre en bonne santé ».

Par la suite, ce sont enchainées trois années de développement ainsi qu’une opération de séduction auprès d’investisseurs pour le moins réussie. Désormais, Hexa est présenté comme un outil de familiarisation avec la robotique auprès du grand public puisqu’au-delà de ses paramètres de base, il est également équipé d’un logiciel de codage simplifié. « Mind » c’est ce fameux logiciel qui permet au détenteur de l’objet -son mentor- de pouvoir le personnaliser et lui apprendre de nouvelles choses.

Vous l’aurez donc compris il n’a pas été conçu spécifiquement pour prendre soin de nos plantes, mais avouez qu’il est de bon augure que de rendre nos plantes plus autonomes alors qu’elles sont naturellement vouées à l’immobilisme.

Ainsi, en fonction des caractéristiques de la plante, Hexa permet à sa protégée de rechercher le soleil si besoin, et l’ombre pour se rafraîchir. Afin qu’elle soit entièrement exposée à la lumière il tourne également sur lui-même. Mais il ne fait pas que se déplacer, il surveille également son approvisionnement en eau, dès qu’elle a besoin d’un arrosage, il se met à bouger dans tous les sens pour donner l’alerte. Équipé de nombreux capteurs optiques et spatiaux il peut se déplacer
et comprendre son environnement, même en pleine nuit.

Malheureusement, cette version n’est pas encore commercialisée, mais cela ne devrait sans doute plus tarder. Comptez tout de même un peu plus de 800€ pour le modèle Hexa classique, ce qui se justifie par son grand potentiel d’apprentissage et de personnalisation.

By |2018-09-30T12:16:53+00:0030 septembre 2018|Le kiosque, Engineering|